Solutions de sauvegardes

AXE INFORMATIQUE vous accompagne  dans le choix, le paramétrage et le support de votre solution  de sauvegarde, tout en tenant compte de vos besoins spécifiques et de votre budget :

  • Sauvegarde locale sur disque ou bandes en environnement client/serveur traditionnel ou virtualisé.
  • Sauvegarde 100% externalisée (AXE Backup).
  • Sauvegarde locale + réplication (Beemo ou Veeam) en Cloud ou site secondaire.

Dans le cadre de nos  contrats d’infogérance, nous vous proposons de contrôler quotidiennement la bonne exécution de vos sauvegardes.

Statistiques entreprises Françaises sur la sauvegarde des données en Entreprises
  • Pour 90% des entreprises les données informatiques représentent leur capital vital, leur patrimoine.
  • 80% des entreprises sans sauvegardes informatiques déposent le bilan dans les 12 mois qui suivent un crash informatique majeur.
  • Environ 65 000 entreprises subissent un cambriolage par an et 14 000 entreprises sont victimes d’un incendie.
  • 1 entreprise sur 3 est victime de cybercriminalité ou de détournement de données, parfois sans le savoir…
  • 8% des disques durs tombent en panne.
  • 20% des ordinateurs portables font l’objet d’un sinistre chaque année (casse, vol).
  • 50% des PME ne sauvegardent pas du tout leurs données.
  • Pour les 50% de PME qui effectuent leurs sauvegardes, 77 % d’entre elles n’en vérifient pas la validité et 60% n’ont pas de copie en dehors du site.

*Source FFSA, police, gendarmerie, AFP, Webpress et presse écrite spécialisée.

Les obligations légales

" Extrait de l’article 34 de la loi du 6 janvier 1978 du Code pénal :

Le responsable du traitement des sauvegardes est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès.

La violation de cet article est sanctionnée par 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende. En cas de pertes de données ayant entraîné un préjudice et l’absence de moyens de sauvegardes, le responsable de l’entreprise peut faire l’objet de poursuite judiciaire ".